LA FÊTE DE LA SAINT PIERRE A JARJAYES

par | Déc 23, 2020 | MÉMOIRE DES HOMMES, Non classé | 0 commentaires

Traditionnellement chaque village organise sa fête votive ou patronale en hommage à son saint patron. A Jarjayes, depuis des décennies, elle a lieu pour la Saint Pierre, à la fin du mois de Juin.

Autrefois, la fête patronale était peut-être la seule occasion pour les habitants du village et des hameaux de se retrouver et d’échanger sur les évènements familiaux qui rythment une vie (naissances, baptêmes, communions, fiançailles, mariages, décès,…) et bien sûr, de prendre des nouvelles des enfants qui grandissent.

En effet, avant l’explosion de l’automobile, la fête du village regroupait de façon presque exclusive les habitants de la commune ou des territoires limitrophes de Valserres, Rambaud, St Etienne du Laus, Piégut ou Venterol.

Progressivement, la fête de la Saint-Pierre a attiré les habitants des communes plus éloignées disposant d’un moyen de transport, ainsi que les « estivants », parents de familles du village venant passer les vacances d’été à Jarjayes, ou encore propriétaires de résidences secondaires sur la commune.
Pendant les années après guerre, la fête battait son plein, et attirait une foule relativement importante.

Le concours de boules était une composante incontournable de la fête.

Si autrefois, cette attraction regroupait essentiellement les habitants de la commune ou des communes proches, petit à petit sont venus se greffer les  spécialistes du concours » venant de Gap avec des boules « farcies »(1). Ils choisissaient de jouer sur des terrains en pente et gagnaient toujours le concours. Lorsque les boules ont été contrôlées, on ne les a plus vus .

Les anciens ont connu la course cycliste, réservée aux jarjayais, organisée par l’ancien propriétaire du Château. Les « coureurs » s’élançaient sur des vélos « de fortune » pour une épreuve « contre la montre » sur le circuit : Jarjayes, col de la sentinelle, Gap, vallée de la Luye, les Tancs, Jarjayes. Le premier prix attribué était de 5 Francs… Les notions de sécurité, d’assurance, d’assistance étaient absentes, et l’intérêt de la compétition résidait plus dans les participants connus de tout le village que dans leurs performances.

Dans les années 80, il y eut même une course pédestre, semi marathon appelé « cross de Jarjayes » qui eut son petit succès.

D’autres attractions étaient par ailleurs organisées par le comité des fêtes et les bénévoles : Les jeux pour enfants comme la course en sacs, la pêche miraculeuse où à tous les coups on gagne, les promenades en poneys à travers le village, le jeu du «cassepot» où il s’agissait de passer, les yeux bandés, sous une corde tendue en travers de la route devant la mairie, à laquelle étaient suspendus des pots contenant des lots et friandises et qu’il fallait essayer d’atteindre avec une perche.

Les animations diverses côtoyaient les tables où la traditionnelle paëlla ou ses variantes étaient servies à partir de la buvette; l’ensemble étant enveloppé par la musique d’un orchestre de qualité jouant une partie de la nuit.

Le bal organisé en soirée dans la cour de la mairie était l’évènement le plus attendu par la jeunesse locale.

Celui du samedi soir attirait une foule importante et était animé par un orchestre reconnu dans la région.

Celui du dimanche soir, plus intime regroupait essentiellement des jeunes et moins jeunes, originaires de la commune, ainsi que les « estivants » y ayant un pied à terre.

La buvette servait du vin local, blanc ou rouge,allongé de limonade (le fameux blanc ou rouge limé).

L’alcool aidant, l’évènement favorisait aussi parfois la renaissance de vieilles rivalités entre villages ou entre familles locales et pouvait quelquefois donner lieu à des bagarres entre jeunes.

La tradition de la fête votive existe toujours aujourd’hui, mais à partir des années 80, elle est, pour les plus jeunes, petit à petit devenue désuète, concurrencée par les fêtes foraines de Gap, avec manèges et attractions plus palpitantes, et par les boîtes de nuits qui ont réussi à faire oublier les bals populaires.

A ce rythme, le village, comme bien d’autres, dont la population est devenue vieillissante, la jeunesse ayant peu à peu déserté les lieux, a vu disparaître sa fête annuelle, faute de bénévoles en nombre suffisant, moins attractive et financièrement difficile à mettre sur pied

Ainsi à Jarjayes, la fête de la Saint-Pierre a progressivement cessé d’être organisée de la fin des années 80 jusqu’au début des années 2000.

Pourtant, la fête du village est un des rares événements locaux qui permette encore, au moins une fois par an, aux habitants de se retrouver, d’échanger des nouvelles, de « trinquer » ou de partager un repas.

Mais la qualification de « fête annuelle » est un terme impropre car la fête n’a lieu que lorsque des bonnes volontés prennent en main l’organisation, que la météo permet une manifestation de plein air ou que le coronavirus ne sévit pas.

Depuis quelques années, la lourde tâche de l’organisation a été reprise en main par l’Association  « Jarjayes Animations » regroupant autour de sa Présidente actuelle des personnes très dévouées, efficaces qui offrent une fête bien organisée, attractive, où l’on passe une bonne journée et une partie de la nuit.

Aujourd’hui, le décor du parc du Château avec ses cèdres centenaires, est un lieu qui donne envie de profiter à nouveau de cette fête.

Le rajeunissement de la population observé depuis quelques années, l’arrivée de nouveaux habitants pleins de bonne volonté et le dynamisme des associations, avec l’aide de la municipalité permette que la fête de Jarjayes soit pérennisée et redevienne l’évènement important qu’elle était dans le passé.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers un petit film, tourné en Super 8, il y a 50 ans, gracieusement mis à disposition par Yvan SARRET. De nombreux jarjayais pourront se reconnaître ou reconnaître un proche. Beaucoup d’autres ont malheureusement disparu.

Bonne lecture .

Cliquez sur ce lien : Fête de Jarjayes en 1973

L’équipe de l’ATC

(1) Boule farcie = boule dans laquelle on a versé du mercure par un trou percé sur l’enveloppe. Le mercure reste au fond de la boule et abaisse le centre de gravité, permettant à celle-ci de s’immobiliser au lieu de dévaler la pente.
Logo_3-Chateaux_Fond Blanc Association Trois Châteaux

Bienvenue, nous sommes l’association Trois Châteaux de Jarjayes 

Ici vous découvrirez nos actions passées et à venir mais aussi du contenu sur le village de Jarjayes, son histoire et son patrimoine. 

Bonne visite. 

CLIQUEZ SUR UNE CATÉGORIE

HISTOIRE DE JARJAYES 

MONUMENTS ET LIEUX

MÉMOIRE DES HOMMES

ÉVÈNEMENTS

REVUE DE PRESSE

PHOTOS ANCIENNES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *