A la découverte du village, des hameaux et des lieux dits de Jarjayes

par | Mai 14, 2021 | MÉMOIRE DES LIEUX | 0 commentaires

Nous avons pensé vous présenter la commune d’une manière inhabituelle, au travers d’une série d’articles échelonnés dans le temps, qui vous fera voyager jusqu’au cœur de celle-ci.

Nous essaierons de comprendre les déplacements de notre village aux travers des errements de l’Histoire, l’évolution de sa population, de ses hameaux, de ses lieux dits habités ou pas en les enrichissant dans la mesure du possible, avec les informations, et les divers documents que nous avons pu consulter. Cela permettra aux habitants de Jarjayes, anciens ou nouveaux venus, ou à ceux qui s’y intéressent, d’en avoir une connaissance historique, géographique et « physique », comme s’ils y étaient. Ce travail de rédaction ne s’inscrit pas dans de grandes envolées littéraires, d’abord parce que le sujet ne s’y prête pas, ensuite parce qu’il s’agit d’un travail de recherche, de découverte pas à pas, énumératif avec un vocabulaire répétitif et sans une réelle obligation de syntaxe pour comprendre le sens de ce qui est écrit.

Jarjayes est une commune des Hautes Alpes située dans la partie sud du département, lui-même rattaché à la région PACA. Située à neuf Kms de GAP, elle fait partie de la Communauté d’Agglomération de Gap-Tallard-Durance (56000 habitants). Sa superficie est de 22,7 Km2. Elle culmine dans sa partie la plus haute à 1317 mètres au sommet de Puy Maurel, reconnaissable à son relais hertzien. Son autre sommet important, Puy Cervier, s’élève à 1239 mètres. Elle compte deux cols majeurs, le Col du Tourrond à 1048 mètres situé entre Puy Maurel et Puy Cervier qui donne l’accès au sanctuaire de Notre Dame du Laus et le Col de la Sentinelle sur la RD 942 A à 981 mètres d’altitude, lequel permet de relier Jarjayes à la ville de Gap. Le point le plus bas de la commune se trouve à environ 603m, à La Madeleine, au niveau le plus bas sur les bords de la Durance. 

 Jarjayes 3C - Col de la Sentinelle (CP Collectiam) Jarjayes – Col de la Sentinelle (CP Collectiam) 2020

 La plus ancienne apparition du nom de Jarjayes dans sa forme ancienne Gargaia est citée en 928 dans le cartulaire de L’Abbaye de Conques et en 1080 dans le Cartulaire de celle de St Victor de Marseille. Puis le nom évolue : Jarjaya en 1190, 1239 et 1243 , Mendamentom de Jarjaya en 1346, del Jarjayis en 1364, Jarjaie en 1512, Jarjalhas en provençal (voir notre article sur l’étymologie du nom de Jarjayes – lien vers l’article).

 Quand, l’abbé Félix ALLEMAND, Curé et historien de Jarjayes, décrit le village dans son Histoire de Jarjayes en 1885, il nous dit que « la commune de Jarjayes se compose d’un village chef-lieu, de huit hameaux et de nombreuses fermes isolées. Le village chef-lieu porte, comme la commune, le nom de Jarjayes. Il est divisé en deux quartiers : le Fraisse et le Collet. Le premier est le reste de l’ancien village du XIe siècle ; on y voit les ruines de l’ancienne église, du presbytère et de plusieurs maisons. Le second se compose des habitations nouvelles, du château moderne, de l’église et de la maison d’école.

 Les huit hameaux sont : la Sentinelle, au nord de la Gardiole ; les Chenebières et les Bournas , sur la route de Gap ; les Préaux , sur le chemin de Rambaud, et le Touron, sur celui du Laus ; la Roche, au pied du plateau de ce nom ; Saint-Martin, où fut le prieuré portant ce vocable ; la Magdeleine, sur la Luye, et Malcor, dans la plaine ; ce dernier se subdivise en trois quartiers ou fermes : Malcor, l’Archidiacre et le Moulin ».

 De nos jours en nous fiant aux derniers relevés cadastraux et à divers autres documents topographiques, nous remarquons que la vie du village n’est pas figée et que l’on peut constater cette évolution tant du point de vue de l’apparition de nouvelles appellations, de la disparition de certaines autres, que de leur évolution orthographique  ou les noms s’écrivent de manière différente sans en altérer la perception pour chacun d’entre-nous ; ex : Le Tourond, Le Toron, Le Touron etc. Sans compter que des quartiers naissent ou disparaissent en fonction de nombreux critères à prendre en considération : démographie, désertification rurale, bassin d’emploi, plan d’urbanisme, spéculation immobilière, etc.

 Aujourd’hui, le chef-lieu se compose toujours des Fraisses et du Collet, mais s’est développé, essentiellement à l’entrée et à la sortie du village, sur l’axe routier Gap- Valserres R D 942 A. Aux hameaux qui existaient déjà et qui se sont étoffés au fil du temps (la Roche, Saint Martin, Sentinelle, Les Barons etc ), s’en sont ajoutés de nouveaux ( Bridouce , La Ruine etc ), certains ont disparu (Gargory), sans compter les constructions éparses apparues sur tout le territoire de la commune.

Dans un premier temps nous allons ouvrir le petit Larousse pour trouver les définitions de ce que sont un hameau et un lieu-dit et d’où proviennent les appellations que nous allons rencontrer.

Le village est une agglomération rurale où se situe la paroisse, un groupe d’habitations assez important pour avoir une vie propre, pour former une unité administrative ou religieuse ; en France,c’est le cas de toute commune qui possède moins de 2000 habitants.

Le hameau est, par définition, un petit groupe d’habitations rurales trop petit pour être considéré comme un village, situé à l’écart du village, et administrativement rattaché à la commune.. Contrairement au village, on y trouve ni édifice public (église, poste) ni commerce. Les hameaux se distinguent des lieux-dits dans la mesure où ils sont toujours habités, ce qui n’est pas forcément le cas des lieux-dits. L’élément fondateur d’un hameau en est souvent une ferme. 

Le lieu-dit ou lieudit est un lieu qui porte un nom rappelant une particularité topographique ou historique et qui comme souvent constitue un écart d’une commune.

 On trouve également le lieu notable, différent du lieu-dit. Il n’est pas forcément visible sur la carte et représente souvent quelque chose de spécial comme une statue, un pont, une structure remarquable, etc.

 La différence entre le hameau et le lieu-dit, c’est que le lieu-dit n’est pas forcément habité.

 Hameaux et lieu-dits ne sont pas obligatoirement indiqués sur le terrain par la présence de panneaux indicatifs. On peut toutefois trouver ces indications sur les documents cadastraux ou les cartes topographiques entre autres.

 L’appellation peut avoir plusieurs origines :

 – un patronyme : non de famille, ex : Les Marins, Les Tancs.

 – un hydronyme : nom propre désignant un élément hydrographique, ex : Le Merdarel, La Luye, Le Partiment, le Retruc.

 – un oronyme : nom porté par un élément de relief, ex : Serre Saint Pierre, Serre Bordelle.

-un hagiotoponyme : c’est un toponyme évoquant un lieu sacré, ex : Saint Pierre, Saint Martin, l’Oratoire.

 – un toponyme : nom propre de lieu sous lequel on désigne en élément géographique, La Roche, les Préaux, Puy Maurel.

 – un odonyme : non propre désignant une voie de communication, route de la Luye, Chemin de La Roche, Chemin de Casserelle.

 – un phytonyme : nom commun évoquant une plante ex : les Chaumettes, Channebière, La Gande Pigne, La Fauvie, La Grande Vigne.

 Bien entendu, nous ne prétendons pas détenir la vérité sur l’origine des noms de lieux de la commune. En toute humilité, nous essaierons, à partir du fruit de nos recherches, de vous proposer une version probable ou approchante de l’origine des diverses appellations des nombreux lieux-dits et hameaux de Jarjayes.

 L ‘étymologie des noms de lieux est souvent incertaine. On croit parfois avoir découvert l’origine du nom d’un lieu-dit, mais on pourrait être bien surpris si un témoin du passé pouvait nous en donner la véritable provenance. Un lieu-dit qui paraît avoir un rapport avec la topographie, la nature du sol ou la végétation doit souvent son appellation au nom ou au sobriquet d’un particulier ou d’une famille qui a vécu à cet endroit. En effet, souvent les fermes et hameaux prenaient le nom de leurs occupants successifs. 

Pour découvrir les différents quartiers de la commune, nous allons procéder d’une manière toute simple en utilisant une méthode qui consiste, dans la mesure du possible, de partir des limites extérieures de notre commune en convergeant vers le cœur de celle-ci, c’est-à-dire le chef-lieu, et ce, en nous servant si possible, des principaux axes de communication qui seront, pas à pas, nos fils conducteurs, ce qui facilitera grandement la compréhension de chacun, et permettra de se positionner presque « physiquement » si l’on peut dire, en chaque lieu de notre commune.

Dans un premier temps, nous découvrirons pas à pas le quartier traversé, comme si vous y étiez, en énumérant les lieux et appellations rencontrées à travers notre périple, et en essayant de décrypter l’origine de leur nom.

 Pour vous aider, voici un lien vers la carte Michelin (https://www.geoportail.gouv.fr/plan/05068/jarjayes).

 Parfois, si cela est nécessaire, nous ferons un petit rappel historique du lieu traversé, en évoquant les évènements et les monuments marquants qui y figurent ou qui ont pu exister par le passé.

 Ensuite, nous vous présenterons une image figée du quartier telle qu’elle existait au début du 19ème siècle, au travers du plan cadastral dit « napoléonien » tel qu’il a été élaboré vers 1810 (plan et matrice cadastrale).

 En 1810, le plan cadastral a divisé la commune de Jarjayes en 6 sections A à F. La matrice cadastrale recensant les propriétés bâties du village fait apparaître les sections suivantes (l’orthographe des noms est celle des documents consultés) :    

Section

Hameau

Nombre de maisons

Section A dite du Village

Les Praux

6

Le Tourond

4

Cagot

4

La Peyrouse

1

Saint Pierre

1

Le Collet

18

Fraissy

12

Viere

13

La Tour

1

 

Section B dite de Puy Servier

Bigand

1

Champ Espérant

1

Section C dite des Tancs

Les Tancs

8

St Martin

4

Quartier du Moulin

2

Malcol

2

Section D dite de La Roche

Chastellard

2

La Roche

3

La Madeleine

1

Pré Olivier

1

Section E de Casserelle et du Col

Fontarache

1

Muguette

2

Le Col

2

La Roche

4

Les Faisses

2

Le Villard

3

Les Cottes de Sayon

1

Casserelle

2

Section F dite des Bournas

Chanabières

1

Les Bournas

7

Laval

1

Total des maisons

112

   

En 1810, Jarjayes comptait 112 maisons recensées pour environ 500 habitants (495 au recensement de 1817).

 Voici un lien vers le site des archives départementales des Hautes-Alpes qui vous permettra de survoler le plan « napoléonien » de la commune de Jarjayes et de situer ces différents hameaux (vue d’ensemble de la commune) . 

Notre périple à travers les hameaux et lieux-dits de Jarjayes, fera l’objet de plusieurs articles à paraître sur le site, étalés dans le temps.

 L’origine du village est située à « Saint Pierre ». C’est donc par là, tout naturellement que nous commencerons, avec comme axe de communication la RD 211 qui relie « Notre Dame du Laus » à Jarjayes.

 En parallèle, nous vous proposeront un glossaire, recensant sous forme de liste la plus exhaustive possible les diverses appellations évoquées dans les articles et d’autres qui n’y figurent pas, mais qui cependant existent bel et bien et auxquelles nous avons essayé d’apporter, autant que possible, un complément d’informations.

 Encore une fois, notre intention est de vous faire partager nos recherches et de provoquer des échanges. Nous avons sans doute oublié quelques lieux qui nous ont échappé ou dont le nom a évolué avec le temps. N’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions, vos observations, vos questions, vos critiques, et à nous faire remonter vos témoignages, compléments d’informations, documents ou anecdotes qui sont les bienvenus et qui pourront venir enrichir ce glossaire. Celui-ci n’est pas figé et nous essaierons de le faire évoluer, avec votre aide, afin qu’il constitue une formidable base de données des noms de lieux rencontrés à Jarjayes.

 Rendez-vous donc, sur notre site pour le prochain article dédié aux quartiers de Saint-Pierre et du Tourond.

 Bonne lecture à toutes et tous.

 Le Bureau d’ATC

 

Logo_3-Chateaux_Fond Blanc Association Trois Châteaux

Bienvenue, nous sommes l’association Trois Châteaux de Jarjayes 

Ici vous découvrirez nos actions passées et à venir mais aussi du contenu sur le village de Jarjayes, son histoire et son patrimoine. 

Bonne visite. 

CLIQUEZ SUR UNE CATÉGORIE

HISTOIRE DE JARJAYES 

MONUMENTS ET LIEUX

MÉMOIRE DES HOMMES

ÉVÈNEMENTS

REVUE DE PRESSE

PHOTOS ANCIENNES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *